Sécurité du peloton

  1. Les cyclistes respectent le code de la sécurité routière en tout temps et se montrent courtois avec les autres usagers de la route.
  2. Les pelotons comptent au plus 8 cyclistes.
  3. Les cyclistes évitent de faire des mouvements brusques ou de freiner inopinément.
  4. Les cyclistes gardent les mains sur le guidon, à portée des freins, sauf pour indiquer une intention, boire ou manger.
  5. Les cyclistes ne croisent jamais leur roue avant avec la roue arrière du cycliste qu’ils suivent et ne s’en approchent jamais à moins de 30 cm.
  6. Le cycliste de tête ralentit avant de traverser une voie ferrée et les membres du peloton de distancient. Les cyclistes traversent les rails perpendiculairement à ceux-ci.
  7. Le cycliste de tête ralentit avant de traverser un pont avec un tablier de bois ou de métal et les membres du peloton se distancient.
  8. Dans le peloton, le cycliste qui désire boire ou manger initie cette activité lorsqu’il juge qu’il est sécuritaire de le faire, idéalement en queue de peloton lorsque les conditions s’y prêtent (vitesse de croisière constante, chaussée en bon état, etc.).
  9. Lorsque la chaussée devient crevassée ou brisée, le cycliste de tête ralentit progressivement la vitesse et les cyclistes se distancient afin d’éviter les trous et les fissures.
  10. Dans les villes et les villages, le cycliste de tête ralentit la vitesse et les cyclistes se distancient afin de pouvoir éviter tout obstacle surgissant à l’improviste.
  11. Dès que le cycliste de tête observe à l’avant une chaussée en réparation, il annonce « attention » et diminue progressivement la vitesse; les cyclistes se distancient pour franchir cette section de route.
  12. Un cycliste qui transporte des objets ou des vêtements dans les poches de son maillot ou dans sa veste s’assure régulièrement qu’ils sont bien enfoncés afin d’éviter qu’ils ne tombent et provoquent la chute des cyclistes qui suivent. On avertit immédiatement un cycliste qui porte des objets, que ceux-ci risquent de tomber de ses poches. De même, le cycliste s’assure que son porte-bidon retient bien la bouteille et que son sac de selle est bien fixé et fermé.
  13. Les cyclistes choisissent un peloton en fonction de leur capacité physique et de leur forme du moment. Dans le peloton, ils se sentent à l’aise et en mesure de récupérer de l’effort déployé lorsqu’ils ont occupé la position de tête.
  14. Les cyclistes ne prennent pas de photos, n’utilisent pas de téléphone ni n’écoutent de la musique lorsqu’ils roulent en peloton.
  15. On ne laisse jamais seul un cycliste qui éprouve de la difficulté et qui montre des signes de fatigue. Si le contexte le permet, il peut terminer la randonnée dans un autre peloton moins rapide.
 

Février 2021